Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Construire votre maison individuelle ou faire appel à un constructeur agréé ? Dans tous les cas, il vous faudra respecter un cahier de charges bien précis afin de bénéficier d’un logement confortable et sûr.

Si vous choisissez un constructeur de maison, celui-ci devra maîtriser et respecter toutes les normes de construction de maison individuelle. Performances énergétiques et thermiques, isolation phonique, électricité, etc : découvrez toutes les réglementations en vigueur.

Les normes thermiques

Pour des constructions neuves, les normes thermiques sont fixées par la réglementation RT2012 ainsi que la RT2020.

La première exige des nouveaux bâtiments qu’ils soient passifs, c’est-à-dire qu’ils produisent autant d’énergie qu’ils en consomment.

Cette première réglementation permet de réduire les gaz à effet de serre produits par l’habitat et garantit une meilleure performance énergétique que des bâtiments plus anciens.

Ainsi, votre constructeur doit prévoir des solutions énergétiques optimales pour l’isolation de votre future maison individuelle (réduction des ponts thermiques, système de ventilation, système de production d’eau chaude, etc)

La réglementation RT2020 quant à elle, entre seulement en vigueur. Elle remplace petit à petit la RT2012 et prévoit que les futures maisons individuelles deviennent positives en produisant plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Avec ces normes thermiques, l’idée est de rendre votre logement plus sain et respectueux de l’environnement.

Les normes électriques

Afin de prévenir les incendies domestiques et tout autre accident liés aux installations électriques, les nouvelles habitations doivent respecter la norme NF C 15-100.

De ce fait, chaque maison doit disposer des équipements suivants :

  • Un disjoncteur, afin de couper tous les appareils électriques.
  • Un dispositif différentiel de type A pour les circuits d’alimentation des appareils ménagers comme le lave-vaisselle, le four, ou encore le frigo.
  • 20% du tableau électrique présent directement dans le logement – à minima.
  • Des prises électriques 10/16 avec obturateurs d’alvéole.

Ces mesures permettent de mieux maîtriser la gestion des appareils à usage domestique ainsi que d’assurer la sécurité des résidents.

Les normes techniques

Isolation phonique

Afin d’assurer le confort acoustique des résidents, les nuisances sonores doivent être réduites au maximum grâce à des solutions d’isolation phonique fiables. Ainsi, on exige des pièces principales qu’elles sont isolées contre les bruits de l’extérieur d’au minimum 30 décibels.

Infiltrations et remontées d’eau.

Votre constructeur doit pouvoir proposer des solutions afin d’éviter toute infiltration ou remontée d’eau dans votre logement.

Les normes d’urbanisme

Pour ce qui touche au style de votre maison (couleurs, type de toiture, menuiseries, etc) il sera obligatoire de suivre les normes de construction de maison individuelle imposées par le plan local d’urbanisme (PLU).

Il s’agit pour votre commune de conserver une certaine identité esthétique, notamment au sein de ses lotissements. Le non-respect des normes d’urbanisme peut mener à une correction ou même à une démolition de votre maison.

Les normes parasismiques

Afin de garantir la sécurité de ses résidents, une maison individuelle doit obligatoirement respecter les normes parasismiques.

Bien que ce risque soit majoritairement faible en France, le territoire demeure découpé en cinq zones à risques, allant de la zone 1 (risque très faible) à la zone 5 (risque très élevé). En zone 1, aucune norme ne sera imposée. Mais à partir de la zone 2, votre constructeur doit être en mesure d’adapter la construction en proposant des matériaux plus résistants et des fondations plus solides.

Les risques d’inondation

Comme pour les risques sismiques, les risques d’inondation sont classés en 5 zones distinctes :

  • Zone blanche : risque d’inondation nul.
  • Zone jaune : risque faible et maîtrisable.
  • Zone bleue : risque moyen. Il vous faudra éventuellement renoncer à avoir cave.
  • Zone rouge : risque élevé, terrain non viable.
  • Zone noire : risque très élevé, pas d’habitation possible.

Sachez que les risques les plus faibles peuvent être maîtrisés grâce aux équipements adéquats.

Enfin, il s’agira de respecter les normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, notamment si vous souhaitez louer votre bien.

 

Vous souhaitez faire construire une maison individuelle aux normes ?
Nos équipes seront ravies de vous orienter et de vous guider dans vos démarches. Prenez contact avec nous par téléphone : 03.29.94.18.74 ou via mail : communication@alsebat.com ou rendez-vous dans notre agence de Neufchâteau, Saint-Dizier, Chaumont, Nancy Golbey et Metz.