Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Depuis 1995, le prêt immobilier à taux zéro (PTZ) facilite l’accession à la propriété d’un logement neuf ou ancien des ménages les plus modestes. 

Il s’agit d’un crédit qui porte très bien son nom puisqu’il est somme toute gratuit. En effet, le bénéficiaire ne paie pas d’intérêts sur les sommes accordées. 

En tant que futurs acquéreurs, pouvez-vous bénéficier de ce prêt pour l’achat de votre maison individuelle ? 

 

Le nouveau prêt à taux zéro (ptz): qui peut y avoir droit ? 

Le nouveau PTZ s’adresse principalement aux primo-accédants : c’est à dire les potentiels acquéreurs étant propriétaires d’une résidence principale pour la première fois ou ne l’ayant pas été depuis deux ans consécutifs. 

Néanmoins, cette règle peut être soumise à deux exceptions – cas de force majeure : 

  • Dans le cas où le potentiel acquéreur est en situation de handicap.
  • Dans le cas ou une catastrophe naturelle rend la résidence principale du potentiel acquéreur inhabitable. 

D’autre part, il convient de ne pas dépasser un certain plafond de revenus pour pouvoir bénéficier du prêt immobilier à taux zéro. 

Par exemple, une personne seule peut y avoir droit si elle gagne moins de 3 330€ aussi bien qu’un couple ayant 6 600€ de revenus par mois avec deux enfants à charge. 

En outre, l’accession à ce prêt est relativement facile. Seuls les plus aisés en sont exclus. 

 

A combien ai-je droit pour financer ma maison individuelle ? 

Au sens strictement fiscal, le nouveau prêt à taux zéro est une avance remboursable ne portant pas d’intérêt. ll doit donc être déclaré aux services fiscaux par l’étaBlissement auprès duquel le potentiel acquéreur a fait sa demande. 

Le prêt à taux zéro vous permet de financer une partie du coût total de la construction d’une maison individuelle. 

Mais attention, tout dépend de la zone dans laquelle vous vous trouvez et du type de logement que vous souhaitez acheter. 

Dans les secteurs à forte demande

On parle ici des zones A, A bis et B1 déterminés par le dispositif. Dans ces zones, le PTZ ne peut être accordé que pour des logements neufs et représenter 40% du prix de construction du projet. 

Dans les secteurs à faible demande ou demande moyenne

On parle ici des zones B2 et C du dispositif où le PTZ est accordé pour 20% du projet pour du neuf et de la construction de maison individuelle et 40% pour l’achat d’ancien avec travaux. 

Le montant du PTZ dépend aussi du nombre de personnes composant le ménage. 

Dernier détail : grâce au PTZ, vous bénéficiez d’un différé de remboursement, ce qui vous donne le droit de payer tout ou partie du prêt après le crédit classique qui l’accompagne. 

Ne suffisant pas à l’achat total, il est cumulable avec d’autres aides financières comme le prêt à l’accession sociale (PAS) ou le prêt épargne logement à partir d’un PEL. 

 

Vous souhaitez bénéficier d’un PTZ pour construire votre maison dans le Grand Est ? Nos équipes seront ravies de vous conseiller quant aux possibilités de financement de votre maison et de votre terrain.

Prenez contact avec nous via mail : communication@alsebat.com ou rendez vous dans notre agence de Neufchâteau, Saint-Dizier ou Fleville-Devant-Nancy et prochainement à Golbey.