Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour

Vous avez pris la décision de vous installer dans une maison individuelle, bravo ! Désormais il s’agit d’examiner les dispositifs d’aide financière auquel vous avez droit. Difficile cependant de vous y retrouver au vu de la foison d’informations. 

Maison ALSEBAT vous donne toutes les clés pour vous aider à bâtir votre plan de financement : emprunts bancaires, prêt à taux zéro, prêt action logement…

 

Le prêt bancaire immobilier

Il s’agit de la solution la plus classique et la plus répandue pour financer votre projet de construction. Il peut être contracté sur une durée allant de 10 à 30 ans.

Auprès de qui ? 

Cet emprunt est à demander auprès de votre établissement bancaire ou d’un établissement bancaire tiers qui vous demanderont de respecter un taux d’endettement maximal de 33%. 

Sachez également que les banques examinent avec attention votre projet de construction ainsi qu’à la fiabilité et à la solidité du constructeur. Elles auront en effet tendance à préférer des constructeurs certifiés disposant de contrats CCMI. 

Avec ou sans apport ? 

En d’autres termes, vous devrez sûrement fournir un apport personnel suffisant pour avoir droit à cette aide. 

Vous pouvez demander pour ce faire un PTZ ou un PAS (voir ci-dessous) ou recourir à la solidarité de votre famille si vous ne pouvez pas débourser la somme requise. 

Toutefois, certaines banques peuvent accorder des prêts sans apport personnel sous certaines conditions. 

Afin de sécuriser la transaction, vous devez souscrire une assurance emprunteur qui assure le remboursement de vos mensualités en cas de perte d’emploi, d’invalidité ou de décès. 

Nos conseils :

  1. Vous renseigner sur les démarches auprès de votre banque.
  2. Comparez l’offre de votre banque à celle d’autres établissements.

Les aides financières 

A quelles aides pouvez-vous avoir droit pour financer la construction d’une maison individuelle ? 

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Il s’agit d’un prêt gratuit – donc sans intérêts – vous permettant de financer une partie du coût total de la construction de votre maison individuelle comme résidence principale. Pour y avoir droit, vous devez remplir plusieurs conditions : 

  • Ne pas dépasser un certain plafond de revenus maximum.
  • Être primo-accédant ou ne pas avoir été propriétaire de son domicile les deux dernières années précédant votre demande de prêt. 

Le montant accordé dépend de la zone géographique de votre future maison individuelle. Le PTZ ne suffisant pas à l’achat total, il est cumulable avec d’autres aides de l’Etat. 

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Ce prêt permet de financer la construction de maison individuelle de manière totale, sans apport personnel. Il peut être accordé par un établissement bancaire conventionné par l’Etat. 

Son remboursement se fait sur une durée allant de 5 à 30 ans avec intérêts. 

Le PAS se destine aux ménages présentant des revenus modestes en fonction de la zone géographique dans laquelle se situe votre futur logement.

Le prêt épargne logement à partir d’un PEL

Le prêt épargne logement est un crédit immobilier accordé par un établissement bancaire au terme de 4 ans d’épargne bloqués sur un compte d’épargne logement (CEL) ou d’un plan épargne logement (PEL). 

Avant de vous accorder le prêt, votre établissement bancaire peut vous demander une garantie et vous imposer de prendre une assurance emprunteur.

Le prêt épargne logement peut financer votre projet de construction jusqu’à 92 000€ pour une durée de remboursement de 2 à 15 ans. Depuis 2016, il est même possible d’obtenir un taux préférentiel de 2,20% contrairement aux PEL ouverts de 2003 à 2015. 

 

Nos équipes seront ravies de vous conseiller quant aux possibilités de financement de votre maison et de votre terrain. Prenez contact avec nous via mail : communication@alsebat.com ou rendez vous dans notre agence de Neufchateau, Saint-Dizier ou Fleville-Devant-Nancy.